Navigieren in Biel

Terrain de la Gurzelen: une animation bienvenue

Depuis que la nouvelle Tissot Arena a remplacé l'ancien stade de football de la Gurzelen, ce terrain est utilisé avec grand succès à titre temporaire par l'association Terrain Gurzelen depuis début 2017. Au lieu de laisser ce lieu sans vie, cette utilisation temporaire a permis d'animer tout le quartier de la Gurzelen.

Les activités de football du stade de Gurzelen ont été suspendues à l'été 2016. Puisque cela durera encore un certain temps avant qu'un nouveau quartier planifié ne soit réalisé à cet endroit, le Conseil municipal de Bienne a voulu rendre possible une utilisation temporaire de ce terrain. L'association Terrain Gurzelen, nouvellement créée dans ce but, l'a convaincu par son concept de projet. Début 2017, dans le cadre de ce qu'on appelle un prêt à usage, d'abord limité à une période de trois ans, l'association a repris le stade. Le but de l'association est d'offrir un centre de réalisation de différentes idées dans le domaine socioculturel. Avec ses diverses offres et possibilités, ce centre s'adresse aux enfants, aux familles, aux habitantes et aux habitants du quartier, aux artistes et à d'autres forces créatrices afin d'utiliser cet espace libre à titre transitoire.

Bilan positif: l'utilisation temporaire est prolongée

Au départ, tant pour la Ville de Bienne que pour l'association Terrain Gurzelen, cette utilisation temporaire était à la fois un essai, une nouvelle expérience et une entreprise risquée. Mais après deux ans de mise en place et d'exploitation, elles ont pu tirer un bilan positif du projet. Convenue initialement pour une période limitée, l'utilisation temporaire a été prolongée par le Conseil municipal début 2019, cette fois pour une durée indéterminée. Les offres et les projets de l'association rencontrent un vif intérêt de la part de la population. Pendant la saison chaude, le terrain de la Gurzelen est fréquenté de manière intensive par petits et grands. Cette utilisation temporaire attire l'attention du public et donne lieu régulièrement à des échos positifs dans les médias régionaux et nationaux ainsi que dans les médias sociaux.

C'est surtout dans un contexte urbain que le thème des utilisations temporaires de terrains est discuté de manière accrue. Les utilisations temporaires ont en effet le potentiel d'animer des lieux réputés «morts»; dans un environnement urbain densifié, elles créent des espaces libres qui permettent la participation et l'implication de la population. Cette dernière produit ainsi un «morceau de ville» de manière quasiment auto-organisée. La «mini-ville» ainsi créée permet de tirer des leçons sur les modes d'utilisation les plus adaptés de l'espace public répondant au mieux aux besoins des habitantes et des habitants. Ces expériences sont aussi extrêmement précieuses pour les autorités biennoises.

Projets réalisés à la Gurzelen

Depuis le début de l'utilisation temporaire, les projets suivants ont été progressivement réalisés:

Chantier pour enfants, buvette «Buibui», locaux de répétition pour groupes de musique, ateliers d'artistes, studio d'enregistrement sonore, champs de pommes de terre et de céréales, terrain de tennis sur gazon, jardin communautaire, toboggan aquatique, studio de webradio, silo recueillant l'eau de pluie, lieu de rencontre «salon de Gurzelen», élevage d'algues spiruline, rampe de skate en plein air, enclos pour poules, piste de pétanque, culture de piments, et bien plus encore…  Des visites de groupe du Terrain Gurzelen sont organisées sur demande.

Vous trouverez une vue d'ensemble de ces projets (et d'autres projets encore...) sur le site de l'association Terrain Gurzelen.