A A A
Place Guisan et sa Maison du peuple Marché en Vieille Ville de Bienne Vue panoramique de la ville sur le lac, les alpes et le Jura

Presse

Recherche / Archives

Un nouveau règlement doit renforcer la stratégie de mobilité de la Ville de Bienne

(27.11.2014)

Afin de répondre à l’initiative des villes « pour la marche, le vélo et les TP » déposée en décembre 2012, le Conseil municipal a élaboré un nouveau règlement définissant différentes mesures, tant dans le domaine de la planification et de l’aménagement, que de la gestion ou encore de la communication. Le règlement sera soumis au Conseil de ville lors de ses séances des 17 et 18 décembre 2014.

L’initiative des villes pour la promotion de la marche, du vélo et des TP a pour objectif d’inverser la tendance de la part modale dans le trafic global en faveur des moyens de transport écologiques, sûrs et favorables à la santé, dans le but d’améliorer la qualité de vie en ville. Elle a été déposée dans plusieurs villes suisses, notamment Zurich, St-Gall, Lucerne, Genève, Winterthour, Bâle, Thoune et à Bienne en décembre 2012. L’initiative propose l’édiction d’un nouveau règlement fixant des objectifs et des mesures allant dans ce sens.

Indépendamment de l’initiative en question, la Ville de Bienne travaille dans le sens d’un système global de transports urbains écologique, social et financièrement supportable, avec notamment les mesures liées au projet d’agglomération, les mesures d’accompagnement de l’A5 en matière de circulation, ainsi que diverses mesures organisationnelles et de gestion de la mobilité.

Fort du constat que des lacunes subsistent, le Conseil municipal a élaboré, en collaboration avec le Comité d’initiative, un règlement permettant de compléter la politique actuelle de mobilité, qui tient compte à la fois des principaux éléments de l’initiative et des grands axes de l’actuelle politique de la ville en matière de circulation. Le règlement sera soumis au Conseil de ville lors de ses séances des 17 et 18 décembre 2014. Lors de la conférence de presse de ce jour, le maire Erich Fehr a présenté la proposition de règlement. Le Comité d’initiative salue certes la collaboration et le projet de règlement, mais il considère encore d’un oeil critique un petit nombre d’éléments.

L’initiative demande notamment une augmentation de la part des déplacements à pied et à vélo ainsi qu’en TP de 10% en 10 ans. La proposition de règlement fixe comme objectif non pas l’augmentation de la part modale des déplacements à pied, à vélo et en transports publics par rapport au trafic global, mais le plafonnement du trafic motorisé. Le Comité est d’accord sur le principe avec la reformulation de l‘objectif. Surtout parce qu’il s’avère trop compliqué de calculer avec précision la répartition effective du volume global du trafic par moyen de transport. L’initiative comme le règlement visent à promouvoir les moyens de transport durables et les initiants comme la Ville expriment le souhait de pouvoir suivre et mesurer avec précision et pertinence la mise en oeuvre des objectifs de l’initiative et l’efficacité des mesures prises. Les ressources doivent toutefois être utilisées de manière ciblée. Quoi qu’il en soit, la nécessité d’avoir une vue complète de l’évolution de tous les usagers de la route s’impose déjà pour d’autres projets, en particulier la mise en oeuvre des mesures d’accompagnement en matière de circulation (MaC) ainsi que la comptabilité de la mobilité pour l’obtention du label d’or «Cité de l’énergie».

Par ailleurs, il convient d’examiner la question du périmètre à intégrer. Les initiants souhaitent clairement intégrer la branche Est du nouveau contournement autoroutier de Bienne par l’A5. Mais aux yeux des autorités biennoises, il paraît inapproprié d’intégrer dans le système de mesures un élément sur lequel la Ville de Bienne a très peu d’influence. Certaines villes ayant déjà mis en oeuvre l’initiative, telles que Bâle ou St-Gall, ont également exclu les autoroutes. Il convient cependant de tenir compte des entrées et des sorties de l’A5 de manière appropriée dans le calcul du trafic motorisé.

Dans l’optique de la réalisation des objectifs, le règlement définit différents champs d’action, qui concernent non seulement les aspects légaux et la planification de l’aménagement et de l’exploitation, mais aussi le conseil, la formation et les relations publiques. La création, voire le maintien d’un secteur spécialisé pour la mobilité douce paraît indispensable tant au groupe de travail qu’aux initiants pour atteindre les objectifs de l’initiative des villes. Ce secteur spécialisé a pour tâche de professionnaliser l’approche dans toutes les affaires ayant un lien matériel avec la mise en oeuvre de l‘initiative. En revanche, son intégration au sein de l’Administration municipale ne peut pas être réglée par le biais de la présente affaire, mais elle doit faire partie intégrante du règlement d’organisation interne de la Ville.

Le règlement entre en vigueur dès l’acceptation de l’initiative et la promulgation dudit règlement par le Conseil de ville.

Pour tout renseignement complémentaire:

Erich Fehr, maire
T: 079 415 53 05 (joignable de 13h00 à 14h00)

François Kuonen
Département de l'urbanisme
T: 032 326 16 21
francois.kuonen@biel-bienne.ch





Top
top

Accès rapide

Festival du Film Français d'Helvétie:«Bienne Ciel Ouvert» - Cinéman en plein air sur la place Centrale
Vie culturelle
        
Fête des enfants à la Vieille Ville de Bienne
Enfants et jeunes
       
Cycliste au Biennathon
Sport
       
Copyright
© 2019 Biel/Bienne, tous droits réservés.
homepage horizontal navigation in the header (e.g. Agenda, Media, Maps, Themes A-Z) main navigation (horizontal navigation under title image) navigation (left-hand column) content (middle column) address, for opening times and for links to other resources (right-hand column) service navigation (footer) search contact information site map accessibility