A A A
Vue panoramique de la ville sur le lac et le Jura Marché en Vieille Ville de Bienne Place Guisan et sa Maison du peuple

Presse

Recherche / Archives

Cure de jouvence pour une canalisation vieille de 83 ans

(05.07.2017)

La Ville de Bienne réalise des travaux sur un tronçon de canalisation long de 527 mètres à la rue Jakob-Stämpfli, afin de l'assainir pour les prochaines décennies. Cet assainissement se faisant par l'intérieur, les nuisances pour la population seront faibles.

Malgré son grand âge, la canalisation construite en 1934 à la rue Jakob-Stämpfli, entre le chemin Vert et la rue du Faucon, est en relativement bon état. Néanmoins, elle affiche des signes d'usure, ce qui fait craindre pour son étanchéité. Le risque augmente de voir des eaux usées s'écouler dans les eaux souterraines. C'est pourquoi le Conseil municipal a décidé l'automne dernier de réparer les endroits défectueux. Après que les travaux eurent commencé début mars, il s'est avéré que les dommages étaient plus importants que supposé. L'humidité constante qui règne dans la canalisation ainsi que différentes substances biologiques et chimiques ont attaqué le béton dans toute la voûte.

Réparation et protection

Compte tenu de ces éléments, le Conseil municipal a décidé d'autres mesures d'assainissement. Plutôt que de réparer les fissures et crevasses les plus larges avec un mortier spécial, comme cela était initialement prévu, toute la voûte de la canalisation sera enduite d'un revêtement à deux couches fait avec des mortiers spéciaux différents, ce qui empêchera le béton de se dégrader davantage. Les travaux dureront probablement jusqu'en août et induisent une hausse des frais d'assainissement qui atteindront 700 000 fr.

Lors d'une conférence de presse tenue ce mercredi, Roger Racordon, responsable du Département des infrastructures, a expliqué que ces travaux supplémentaires valaient la peine d'être réalisés. «Grâce à cette couche protectrice, la canalisation restera étanche et en état de fonctionner sur ce tronçon pour 40 à 50 ans de plus». Cet assainissement global arrive à point nommé, vu que la rue Jakob-Stämpfli est de toute façon actuellement en chantier en raison de son réaménagement.  En surface, on ne verra ni n'entendra grand-chose de ces travaux effectués à l’intérieur de la canalisation. Les installations du chantier occasionneront bien certains désagréments, mais ils seront moins dérangeants que si ces travaux avaient eu lieu une fois le réaménagement de la rue Jakob-Stämpfli terminé.

Maintien de la valeur à long terme

Selon Roger Racordon, ce projet d'assainissement est un parfait exemple de la façon dont il est possible de prolonger la durée de vie d'infrastructures publiques grâce à des travaux d'entretien préventifs: «Si nous attendions jusqu'à ce que les dégâts deviennent trop importants, il nous faudrait remplacer toute la canalisation, ce qui coûterait plusieurs millions de francs.» Les investissements sur le réseau de canalisation ne sont pas financés avec l'argent des contribuables, mais avec les émoluments d'évacuation des eaux usées. Les recettes doivent permettre de maintenir la valeur des infrastructures d'eaux usées à long terme.

Réseau de canalisations biennois

La Ville de Bienne exploite un réseau de canalisations d'environ 170 km de long (sans les raccordements d'immeubles), ainsi que dix stations de pompage des eaux usées, huit bassins de clarification des eaux pluviales et deux bassins de rétention des eaux pluviales. La valeur de remplacement de ces infrastructures s'élève à quelque 440 millions de fr., tandis que le besoin financier nécessaire au seul maintien de la valeur atteint 6 millions de fr. par an.

Le tronçon situé à la rue Jakob-Stämpfli, en cours d’assainissement, mesure 527 mètres, tandis que la voûte ovale de la canalisation présente à cet endroit une largeur de 120 à 135 cm et une hauteur de 180 à 195 cm. En cas de fortes pluies, elle peut absorber jusqu'à 3500 litres par seconde (débit par temps sec: env. 150 l/s). L'ouvrage permet d'évacuer les eaux usées de près d'un cinquième des surfaces construites à Bienne, la quantité correspond à celle générée en moyenne par 22 600 personnes. Les eaux usées proviennent des industries et des ménages privés des quartiers orientaux de Bienne (y compris la zone industrielle des Champs-de-Boujean) ainsi que des communes de Péry-La Heutte, Sauge et Orvin.

Pour tout renseignement complémentaire:

Roger Racordon
Responsable du Département des infrastructures 
Direction des travaux publics, de l’énergie et de l’environnement
T: 032 326 16 51





Top
top

Accès rapide

Festival du Film Français d'Helvétie:«Bienne Ciel Ouvert» - Cinéman en plein air sur la place Centrale
Vie culturelle
        
Fête des enfants à la Vieille Ville de Bienne
Enfants et jeunes
       
Cycliste au Biennathon
Sport
       
Copyright
© 2017 Biel/Bienne, tous droits réservés.
homepage horizontal navigation in the header (e.g. Agenda, Media, Maps, Themes A-Z) main navigation (horizontal navigation under title image) navigation (left-hand column) content (middle column) address, for opening times and for links to other resources (right-hand column) service navigation (footer) search contact information site map accessibility