A A A
Place Guisan et sa Maison du peuple Marché en Vieille Ville de Bienne Vue panoramique de la ville sur le lac, les alpes et le Jura

Presse

Recherche / Archives

Bienne devient la nouvelle patrie des papillons

(03.04.2017)

Petit à petit, l’habitat des papillons et des chenilles s’amenuise. De nombreux espèces sont menacées d’extinction ou ont déjà disparu. Ces animaux tenant un rôle important pour l’ensemble de l’écosystème, il est essentiel de les protéger et de favoriser leurs conditions d’existence. C’est l’objectif que s’est fixé la Ville de Bienne avec l’association «Papillons urbains».

La Suisse compte environ 3600 espèces animales différentes inscrites sur la Liste des espèces prioritaires au niveau national. On les trouve principalement en Suisse et pas dans les pays voisins, ce qui signifie que nous avons, envers elles, une responsabilité accrue. Parmi ces espèces prioritaires, 198 sont des papillons. Malheureusement, le déclin des papillons est particulièrement évident. Aucun autre groupe d’animaux n’a connu ces dernières décennies des pertes aussi importantes que les papillons de jour. En 1994, 113 (58%) espèces sur 196 figuraient sur la liste des espèces menacées. Depuis 2002, 56 espèces de papillons de jour (29%) ne doivent leur survie qu’à un programme de protection. S’il y a plusieurs raisons à cela, la principale s’explique très clairement par la destruction de leur habitat. L’agriculture, trop intensive (notamment avec les monocultures et l’utilisation à outrance des engrais), emploie également trop de pesticides.

Les abeilles ne sont pas les seules à être essentielles à la pollinisation de nombreuses plantes; les papillons le sont également. Les fleurs s’étant adaptées aux différents groupes de pollinisateurs, elles ont acquis des caractéristiques bien spécifiques qui font que seules certaines espèces de papillons peuvent polliniser certaines fleurs. Ainsi, lorsque ces papillons viennent à manquer, les fleurs disparaissent elles aussi. En outre, sans ces insectes, une part importante de notre écosystème serait perdue. Il ne s’agit pas uniquement du danger encouru par l’équilibre naturel; la production alimentaire pourrait aussi connaître à l’avenir des périodes de pénurie.

C’est pour cela – et parce que, contrairement aux surfaces agricoles, les espaces verts urbains sont exploités de manière moins intensive – que l’association «Papillons urbains» s’engage pour la promotion des papillons en milieu urbain. La Ville de Bienne qui soutient cette initiative a décidé de réaménager en prairies sauvages trois espaces verts sélectionnés dans le cadre d’un projet pilote de l’association. Elle entend ainsi contribuer un peu à la promotion des papillons à Bienne. Il s’agit des espaces suivants:

  • Dans le petit parc près de l’EMS Cristal (en face du Restaurant Cristal, chemin de Cerlier 40)
  • Au sud de la Tissot Arena, le long du sentier qui mène au chemin du Long-Champ
  • Près de l’entrée du tunnel de l’autoroute au chemin Mettlen.

Seuls des mélanges de graines indigènes seront semés (UFA Flore pionnière Ruderal CH et UFA Prairie fleurie Original CH). Le Service des espaces verts et cimetières gérera ces prairies sans utiliser d’engrais synthétiques, d’insecticides ou de produits tourbeux. Les surfaces ne seront plus tondues que deux fois par an. Le partenaire de l’association, Papa Papillon, viendra installer à titre unique diverses chenilles sur les prairies pour optimiser l’implantation des papillons.

Participation au Festival de la nature
Le Festival de la nature aura lieu du 19 mai 2017 au 21 mai 2017 dans toute la Suisse. Le samedi 20 mai 2017, la population de Bienne et des alentours aura l’occasion de s’informer sur ce projet, de 9h00 à 14h00 au stand installé au Pont-du-Moulin. Lors de leur visite, les enfants recevront une entrée gratuite au Papillorama de Chiètres.
En outre, une excursion sera organisée avec le célèbre expert en papillons Papa Papillon. Les participantes et participants pourront ainsi se faire eux-mêmes une idée des surfaces ensemencées. L’excursion aura lieu le 20 mai 2017 et partira à 14h00 du stand d’information du Pont-du-Moulin.

Vous pouvez aider nos papillons indigènes tout simplement depuis chez vous:

  • Plantez davantage d’espèces indigènes et moins de plantes exotiques; http://www.meisearbon.ch/wp-content/uploads/2016/05/14-Pflanzenlisten.pdf
  • N’utilisez pas d’engrais synthétiques, ni d’insecticides ou de produits tourbeux;
  • Laissez en place le bois mort pour permettre aux oeufs, larves et chrysalides de passer l’hiver;
  • Ne combattez pas les chenilles; les plantes se remettent des dommages qu’elles causent en mangeant;
  • Tondez moins souvent le gazon; laissez pousser les fleurs sauvages;
  • Laisser un coin du jardin complétement en friche;
  • Ne récoltez qu’une partie des herbes aromatiques et n’ôtez pas les plantes fanées;
  • Le fenouil sauvage est très bénéfique aux magnifiques machaon;
  • Les papillons apprécient toutes les fleurs et les plantes odorantes.

Pour tout renseignement complémentaire:

Markus Brentano
Responsable du Service des espaces verts et cimetières
T: 032 326 26 63

Association Stadtschmetterlinge [Papillons urbains]
Annette Arriëns T: 079 254 60 62 (D)
Hannes Blaser T: 079 537 51 93 (F)



zitronenfalter Gonepteryx rhamni
Schwalbenschwanz Raupe


Top
top

Accès rapide

Festival du Film Français d'Helvétie:«Bienne Ciel Ouvert» - Cinéman en plein air sur la place Centrale
Vie culturelle
        
Fête des enfants à la Vieille Ville de Bienne
Enfants et jeunes
       
Cycliste au Biennathon
Sport
       
Copyright
© 2017 Biel/Bienne, tous droits réservés.
homepage horizontal navigation in the header (e.g. Agenda, Media, Maps, Themes A-Z) main navigation (horizontal navigation under title image) navigation (left-hand column) content (middle column) address, for opening times and for links to other resources (right-hand column) service navigation (footer) search contact information site map accessibility