Navigieren in Biel

Orchidées

Les espèces d’orchidées indigènes ne sont certes ni aussi grandes et flamboyantes que les espèces exotiques, mais elles n’en sont pas moins fascinantes. La Ville de Bienne veut protéger et promouvoir ces «perles florales». Elle entend donc procéder à un recensement de ces plantes sur le territoire communal avec l’aide de la population et élaborer un concept d’entretien des sites menacés.

L'ophrys bourdon est une orchidée indigène qui se trouve à Bienne

Par sa situation géographique au pied sud du Jura et au bord du lac, Bienne dispose de zones de verdure très diversifiées, raison pour laquelle nombre d’espèces végétales menacées s’y trouvent, dont beaucoup d’orchidées sauvages protégées sur le plan national. La plupart de ces orchidées indigènes sont plus petites que les orchidées tropicales de culture, et on les trouve également à des endroits inattendus tels que jardins et terrasses végétalisées sur les toits.

La plupart des orchidées apprécient les endroits chauds, maigres et riches en calcaire tels que le pied sud du Jura en offre tant, entre autres. Toutefois, il existe aussi des orchidées de forêt qui préfèrent les endroits semi-ombragés. On trouve des orchidées sur les toits plats, les surfaces gazonnées tondues tardivement, dans les jardins proches de l’état naturel, sur lesdites surfaces rudérales, sur d’anciens sites d’extraction, le long des haies, sur les talus de chemin de fer ou encore dans des buissons coupés tardivement le long des routes.

La Ville de Bienne veut conserver et promouvoir la population d’orchidées indigènes et ainsi contribuer sensiblement à sauvegarder la biodiversité. Dans une première phase, avec le soutien de sa population, elle souhaite recenser le plus grand nombre de sites possible où l’on trouve des orchidées, afin d’avoir une vue d’ensemble des espèces, du nombre d’individus et des surfaces où elles poussent.

La population biennoise est invitée à collaborer au relevé de la réserve d’orchidées et à faire part au Service municipal de l’environnement de ses observations concernant des orchidées sauvages (types, nombre d’individus et endroits, avec des coordonnées aussi précises que possible): environnement@biel-bienne.ch ou au 032 326 16 11.

Pour toute information complémentaire avec photos et aide concrète pour déterminer les espaces d’orchidées indigènes, consulter le site www.ageo.ch (en allemand) ou le site d’information Flora : https://www.infoflora.ch/fr/flore/recherche-par-espèce.html