Navigieren in Biel

Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie le 17 mai

Le Conseil municipal de Bienne est préoccupé par les discriminations dont les personnes LGBTIQ sont encore la cible. Il a par conséquent décidé plusieurs mesures, qui seront élaborées en collaboration avec les personnes concernées.

Bienne est probablement la seule ville ou commune au monde dont la majorité des membres de l’exécutif ne se qualifie pas d’hétérosexuelle. Depuis longtemps déjà, la conseillère municipale et les conseillers municipaux concernés ne perçoivent d’ailleurs plus de répercussions négatives de leur orientation sexuelle dans leur vie quotidienne à Bienne. Ils trouvent cette ville tolérante, notamment vis-à-vis d’autres identités de genre.

Des membres du Conseil municipal ont toutefois rencontré des représentantes et représentants de la communauté LGBTIQ au plan national et local pour une discussion. Cette réunion a confirmé, sans grande surprise, que l’égalité juridique est considérée comme largement appliquée, même si certaines questions, comme l’adoption, ne sont pas résolues.

En revanche, les jeunes personnes, surtout, ont une autre appréciation de la situation en ce qui concerne le risque de violence. Des exemples récents montrent que l’orientation sexuelle ou l’identité de genre continuent à donner lieu à des harcèlements et à des violences. Conséquence: les personnes concernées adoptent un comportement souvent différent de celui qu’elles auraient si la majorité de la population admettait leur orientation sexuelle (par exemple, elles ne tiennent pas la main de leur partenaire en public). Cela peut donner à ces personnes une moins bonne estime d’elles-mêmes, voire générer une «homo-négativité intériorisée». Les personnes ayant participé à la rencontre avec les membres du Conseil municipal sont arrivées à la conclusion qu’il reste plusieurs domaines dans lesquels la Ville de Bienne peut s’engager pour que les personnes LGBTIQ subissent encore moins de discriminations et soient davantage respectées.

À l’occasion de la journée internationale contre l’homophobie, la biphobie, l’interphobie et la transphobie du 17 mai prochain, le Conseil municipal a donc décidé six mesures et s’est fixé les objectifs suivants:

  1. La Ville de Bienne renforce son engagement contre les harcèlements fondés sur l’orientation sexuelle et sur l’identité de genre dans le domaine public, dans la vie nocturne et au travail.
  2. La Ville de Bienne s’engage pour une cohabitation ouverte, respectueuse et sans discrimination, indépendamment de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre.

Le Conseil municipal élaborera plus en détail les mesures décidées avec les milieux concernés.

Annexe : Liste mesures contre l’homophobie et la transphobie dans l’espace public [pdf, 223 KB]